Entretien avec Michel Scholte, directeur et cofondateur de l’Impact Institute

Quel défi a inspiré votre projet ?

À l'heure actuelle, les entreprises, les professionnels et l'économie en général se concentrent principalement sur la création de valeur financière pour les actionnaires. La création de valeur sociale, naturelle et humaine pour toutes les parties prenantes, telles que les communautés locales ou les générations futures, n'est, au mieux, qu'une « bonne chose ». Par conséquent, les crises actuelles du climat, de la biodiversité, de la santé, de la pauvreté et des inégalités font partie du « business as usual ».

Quelle innovation a permis de résoudre ce problème ?

L'Impact Institute a développé les données, les logiciels, les formations et les services de conseil qui aident les organisations à mesurer, gérer et améliorer leur impact sur la société. Notre objectif est que chaque entreprise mette au point et publie des comptes pondérés en fonction de son impact. Il s'agit d'une vue d'ensemble de tous les impacts financiers, sociaux et naturels des organisations, qui aide celles-ci à créer de la valeur à long terme pour l’ensemble des parties prenantes, sur tous les capitaux, à minimiser les coûts sociétaux « réels » et à contribuer aux Objectifs de Développement Durable (ODD) et à l'agenda climatique de Paris. En outre, nous voulons que chaque professionnel devienne un professionnel de l'impact, en lui fournissant la formation nécessaire pour effectuer des analyses d'impact et développer une stratégie d'impact.

Quel impact la Banque Triodos a-t-eu sur votre entreprise ?

Le Triodos Regenerative Money Centre nous aide à développer nos logiciels d'impact, nos données et nos produits d'éducation numérique. Nous employons plus de cinquante personnes et travaillons avec des entreprises et des banques de premier plan dans le monde entier. Grâce à l'investissement du Triodos Regenerative Money Centre, nous continuons à développer nos produits et à les mettre en œuvre dans davantage d'organisations. Cela permet de réduire considérablement la pression sur la nature et d’améliorer le bien-être social et humain.

Quel a été l’impact de votre entreprise dans le secteur au sein duquel vous êtes actif ?

L’Impact Institute crée de la valeur pour ses clients sous la forme de capital intellectuel, comme les données et l'éducation. En définitive, nous pensons que c'est la meilleure façon de favoriser une économie d'impact dans laquelle l'esprit d'entreprise, le travail, la technologie et l'innovation conduisent au bien-être de tous. Nous travaillons sur une norme open source pour la comptabilité d'impact avec, entre autres, la Harvard Business School, par le biais de l'Impact Economy Foundation.

Quel impact votre entreprise a-t-elle sur la communauté ?

La mission de l'Impact Institute consiste à réduire les impacts négatifs et à augmenter les impacts positifs. Nous avons mis au point la première méthode au monde permettant de calculer le coût réel des produits, en tenant compte du sous-paiement, de l'asservissement ou de la contribution au changement climatique. Tony's Chocolonely, par exemple, a appliqué cette méthode et a versé des millions de dollars supplémentaires aux petits exploitants agricoles. Des dizaines d'entreprises utilisent désormais cette méthode. Nous avons également été les premiers à mettre en œuvre des comptes de résultat intégrés dans diverses grandes entreprises (cotées en Bourse). Cela a soutenu leurs plans de durabilité et contribué à améliorer le bien-être de leurs employés ou à réduire leur empreinte climatique.

De quelle manière la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

Triodos a pour mission de contribuer à un monde meilleur, ce qui est conforme à notre propre mission.