La Banque Triodos Belgique et ses collaborateurs ont fait preuve de force et de résilience durant cette atypique année 2020. Les conséquences de la pandémie de Covid-19, combinées à la persistance de faibles taux d’intérêt et à des coûts opérationnels supplémentaires résultant de réglementations de plus en plus contraignantes, ont eu un impact sur les résultats annuels. Le total du bilan de la succursale a enregistré une faible diminution de 3,6%, pour atteindre 2,4 milliards d’euros, contre une augmentation de 12,2% en 2019. Ces résultats annuels sont également le reflet d’une gestion énergique, basée sur des choix clairs, et qui a eu un impact positif sur la rentabilité de la succursale belge de Triodos.

Depuis le confinement de mars 2020, la grande majorité des collaborateurs de la Banque Triodos Belgique sont en télétravail. Dans ce cadre, ils ont reçu un soutien maximal du département des ressources humaines, ainsi qu’un support au niveau informatique et en termes de facility management, l’objectif principal étant de veiller autant que possible à la santé et au bien-être de nos collaborateurs. De leur côté, ceux-ci ont fourni un effort maximal afin de servir à distance les clients de Triodos, en particulier les clients crédits qui sollicitaient un report des échéances de leurs prêts à cause d’une baisse de leurs revenus.

Environ 15% des clients crédits professionnels ont obtenu un report de paiement. Pour les clients actifs dans les secteurs les plus impactés par la pandémie, ces reports peuvent atteindre jusqu’à 15 mois de remboursement du capital. La banque a également aidé des clients particuliers ayant souscrit un crédit hypothécaire et qui avaient besoin d’un délai supplémentaire.

Le volume net de crédits durables est resté inchangé par rapport à 2019, à 1,8 milliard d’euros (contre une croissance nette de 5,3% en 2019). Les crédits hypothécaires pour la construction et la rénovation de logements économes en énergie ont crû de 7,8% (14,8% en 2019) et représentent 18% du portefeuille de crédits. Plus le projet est économe en énergie, plus les taux sont favorables : c’est la philosophie de ce type de prêts.

Le volume net de crédits aux clients professionnels a enregistré une légère diminution. Ceci résulte, d’une part, de la baisse de l’activité économique provoquée par la pandémie de Covid-19 et, d’autre part, de la faiblesse des taux d’intérêt caractérisant le marché belge du crédit. Cette situation contraint la Banque Triodos à une plus grande sélectivité dans l’octroi de crédits durables. Le département crédit de la succursale belge a, par ailleurs, consenti des efforts tout particuliers afin d’intégrer pleinement dans son travail quotidien le suivi des dossiers de crédits français sur les plans commercial et opérationnel, ainsi qu’en matière de risques. Cette prise en charge découle de la fermeture, en janvier 2020, de Triodos Finance en France.

Malgré ces circonstances difficiles, la succursale belge de Triodos a accordé, en 2020, de nouveaux crédits à des projets favorisant un changement positif dans la société. À titre d’exemple, citons le projet H2O à Verviers, dont le maître d’ouvrage est l’entreprise Invest & Corporate, spécialisée dans le développement de projets immobiliers incluant une dimension patrimoniale. Ce projet vise la construction de 34 appartements à faible consommation énergétique sur le site d’un ancien entrepôt industriel. Dans le secteur des énergies durables, on peut épingler le projet EStor-Lux, un partenariat public-privé belge centré sur le développement d’un modèle technico-économique de stockage de l’électricité à grande échelle. Enfin, dans le domaine de la santé, la banque a notamment accordé un crédit à De Kompanie Invest, une initiative privée émanant de parents qui ont fait construire à Mortsel un petit établissement résidentiel et de soins comprenant quinze studios pour des personnes avec un handicap.

Thomas Van Craen, directeur de la Banque Triodos Belgique : « En 2020, nous avons mis en œuvre tout ce qui était possible pour soutenir nos clients crédits affectés par la crise de la Covid-19, tout en restant concentrés sur le financement de projets ayant un impact positif pour l’homme et l’environnement. »

C’est avec l’épargne que lui confient les clients que la Banque Triodos ‘finance’ les crédits accordés à des projets durables. Ceux-ci sont décrits sur le site de la banque (https://www.triodos.be/fr/a-quoi-sert-votre-argent). Dans le contexte persistant de taux d’intérêt très bas sur les marchés financiers, Triodos a ramené le taux sur l’épargne à 0% en octobre 2020, en optant pour des comptes d’épargne non réglementés. Jusqu’au 1er décembre, les épargnants de la banque ont pu choisir de placer leurs économies dans l’un de ces nouveaux comptes d’épargne durables, le Triodos Impact Savings ou le Triodos Impact Savings Junior, ou de transférer leurs avoirs sur un compte d’épargne d’une autre banque. La très grande majorité des épargnants a confirmé son choix d’une épargne durable et transparente auprès de la Banque Triodos. Pour 7% des comptes d’épargne (5% en volume), les clients ont préféré transférer leur argent dans une autre banque. Le volume total de l’épargne confiée à la Banque Triodos s’élevait à 2,1 milliards d’euros à la fin 2020 (-2%, contre une augmentation de 11,6% en 2019). La succursale belge totalisait 82.000 clients à la clôture de l’exercice (83.000 en 2019).

L’investissement à impact de Triodos connaît un succès croissant auprès des investisseurs car cette approche repose sur une sélection systématique des entreprises dont l’impact social et/ou environnemental positif fait partie intégrante de leurs produits ou services. En 2020, la gestion de patrimoine durable proposée par la Banque Triodos Belgique a augmenté de 36,7% alors que les fonds à impact ont affiché une croissance de 24,5% (en 2019, les progressions respectives étaient de 38,2% et 43,4%, en partie grâce à une évolution favorable des cours de Bourse).

Pour informer les clients et les rencontrer, ne fût-ce que de manière virtuelle, la banque a mis en place avec succès une série de webinaires, consacrés non seulement aux investissements ou aux crédits hypothécaires, mais aussi à la manière dont Triodos voit la relance de l’économie (« Reset the economy »), notamment. Même lorsque la pandémie de Covid-19 aura été maîtrisée, cette nouvelle manière de travailler et d’entrer en contact avec les clients fera partie des pratiques usuelles.

Chiffres clés

en milliers d’euros

2020

2019

Dépôts de la clientèle

1 577 467

1 370 870

Nombre de comptes

84 170

71 694

 

 

 

Crédits

1 195 193

1 153 902

Nombre de crédits

5 950

4 342

 

 

 

Total du bilan1

1 830 507

1 628 131

 

 

 

 

 

 

Total des produits

39 926

36 094

Charges d’exploitation

-31 036

-28 874

Dépréciation des créances

-3 349

-115

 

 

 

Résultat d’exploitation avant impôts

5 541

7 105

Impôts sur le résultat d’exploitation

-439

-1 233

Bénéfice net

5 102

5 872

 

 

 

 

 

 

Nombre de collaborateurs en fin d’exercice

205

199

1

Il s’agit de chiffres constatés avant les éliminations intersociétés.