2019 Alimentation durable, agriculture biologique et développement des espaces naturels Rodney Nikkels, cofondateur de Chocolatemakers

Chocolatemakers est un fabricant artisanal de chocolat à Amsterdam. Cette entreprise produit du « vrai » chocolat en assumant toutes les étapes de cette activité : depuis l’achat des fèves de cacao jusqu’à la fabrication des bâtons de chocolat. Le chocolat est certifié bio et est produit à partir de fèves de cacao de qualité supérieure.

En quoi votre démarche est-elle innovante ?

Chocolatemakers met un point d’honneur à payer un bon prix pour les fèves de cacao, c’est-à-dire un prix qui permet aux cultivateurs de vivre dignement. Nous leur procurons donc un revenu supérieur à celui qu’ils auraient reçu sur la base des cours mondiaux et même du prix offert par le commerce équitable. Ce revenu permet, par ailleurs, aux cultivateurs d’investir dans leurs processus de production et l’entretien de leurs plantations pour produire du cacao de la meilleure qualité, grâce auquel nous fabriquons à notre tour du chocolat « premium ».

Nous ne nous approvisionnons qu’en cacao bio. En clair, aucun pesticide n’est utilisé, ce qui améliore la biodiversité des plantations. De plus, nous achetons dans des régions où le cacao contribue à la protection de la nature et non pas à sa destruction.

Les fèves de cacao sont transportées depuis la République dominicaine et la Colombie jusqu’à Amsterdam sur un bateau à voiles, Tres Hombres, qui ne navigue donc qu’à la force du vent. Nous livrons le chocolat à vélo dans Amsterdam intramuros en utilisant Fiets Transport (FoodLogica) et à nos magasins allemands par vélo cargo (Chocofahrt).

En outre, Chocolatemakers utilise des emballages à base de matériaux biodégradables pour réduire au maximum la quantité de déchets. Nous donnons aux résidus de production une nouvelle vie : par exemple, les coques de cacao sont destinées à l’industrie du thé. Nous venons d’inaugurer une nouvelle fabrique Chocolatemakers qui produit sa propre électricité et utilise une machine de torréfaction fonctionnant à l’hydrogène.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre entreprise ?

La Banque Triodos a financé l’acquisition de nouveaux bâtiments. Elle soutient ainsi nos ambitions durables en nous permettant d’offrir à nos clients un meilleur service et d’accroître notre volume de production. La fabrique est également ouverte au public. Nous organisons des visites guidées et des ateliers pour expliquer notre mode de production du chocolat, son origine et le caractère durable de l’ensemble de nos processus.

Quel a été l’impact de votre activité sur votre secteur ?

Chocolatemakers entend montrer aux autres acteurs du secteur comment ils peuvent s’engager dans la même voie, c’est-à-dire offrir aux cultivateurs un bon prix, produire du chocolat d’excellente qualité et intégrer la dimension durable dans tous leurs processus opérationnels.

Quel a été l’impact de votre activité sur la collectivité ?

Nous espérons pouvoir démontrer notre capacité à forger une nouvelle économie. Au lieu de transformer la valeur de manière linéaire (créer un capital économique à partir de ressources humaines et naturelles), nous avons développé une méthodologie circulaire, en préservant les valeurs sociales et en renforçant le capital naturel.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

Chocolatemakers et la Banque Triodos sont mus par les mêmes valeurs ; nous agissons pour un monde dans lequel les forces économiques n’ont pas de retombées négatives pour les gens et l’environnement, mais contribuent au contraire à réparer les dommages qu’elles ont créés au cours des 250 dernières années.

Photo : Jitske Schols