2018
Alimentation durable, agriculture biologique et développement des espaces naturels

Quel défi a été la source d’inspiration de votre projet ?

J’ai fondé l’entreprise Riverford Organic Farmers spécialisée dans la livraison de paniers de légumes bio en 1987, dans notre ferme familiale du Devon. Au cours des trente dernières années, d’un homme seul avec sa brouette, Riverford est progressivement devenue la principale entreprise de son secteur en Angleterre, livrant 50.000 foyers par semaine. Malgré cette croissance impressionnante, notre objectif n’est pas de générer du profit. J’ai démarré cette affaire dans le but de faire quelque chose d’utile pour la planète. Le passage à l’actionnariat salarié a été motivé par une frustration croissante liée à l’affirmation répandue, cynique et non étayée selon laquelle la seule manière de motiver les gens et d’organiser nos vies professionnelles est de s’appuyer sur la cupidité. Nous pouvons donner tellement plus que cela, offrir autre chose, et grandir sur le plan individuel et en tant qu’organisation si nous trouvons le courage de se faire mutuellement confiance et de croire les uns en les autres. Ma volonté est de développer Riverford en renforçant nos capacités humaines et en permettant aux personnes de grandir, de s’épanouir et d’être la meilleure version possible d’elles-mêmes.

De quelle manière innovante vous êtes-vous attaqué à ce problème ?

L’aspect le plus innovant de notre projet est de combiner le travail acharné et la compétence technique avec l’espoir : l’espoir d’un monde meilleur et plus bienveillant, le genre de monde dans lequel la plupart d’entre nous rêvent de vivre, mais qui est généralement perçu comme « irréalisable, chimérique ou désespérément idéaliste ». Nous prouverons que ceux qui pensent cela se trompent, et nous ferons des émules.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre entreprise ?

Notre relation avec la Banque Triodos ne date pas d’hier. Depuis vingt ans, elle fait preuve d’imagination, de confiance et d’engagement : des qualités qui ne vont habituellement pas de pair avec une activité bancaire, en particulier depuis la crise de 2008. Leurs taux se sont révélés compétitifs et il a toujours été possible d’avoir des discussions honnêtes et franches avec les représentants de la banque. Sur certains points que nous avions pointés, la Banque Triodos s’est montrée plus flexible et réactive que d’autres banques avec lesquelles nous avons travaillé.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activité ?

Nous avons créé une coopérative de fournisseurs, soutenue par Triodos, et avons mis au point une façon innovante de faire des affaires qui valorise et encourage les relations commerciales à long terme à un niveau sans précédent dans notre secteur. Triodos nous a aidés à acquérir et à convertir à l’agriculture biologiques des terres situées à proximité.

Quel a été l’impact de votre entreprise sur la collectivité ?

Nous employons 600 personnes et avons contribué à la survie d’un grand nombre de fermes familiales de petite ou moyenne envergure. Nous avons démontré qu’il est possible de réussir sur le plan économique sans faire de compromis sur ses valeurs.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

Nous avons développé avec Triodos des relations humaines à long terme, qui vont bien au-delà des questions financières ; nous partageons la même vision, qui est de construire un monde meilleur en développant des activités économiques plus saines.