2018
Énergies renouvelables

Quel défi a été la source d’inspiration de votre projet ?

Début 2013, les municipalités de Geldermalsen et Neerijnen, aux Pays-Bas, ont présenté une vision commune sur la manière de contribuer au développement de parcs éoliens sur leur territoire, en faisant de la participation citoyenne une condition essentielle de chaque projet.

En tant que coopérative énergétique active depuis un certain temps déjà, Betuwewind a relevé le défi lancé par ces municipalités et commencé à travailler de manière active sur la participation citoyenne. Il va de soi que l’énorme défi climatique auquel nous sommes tous confrontés a également justifié son engagement dans ce projet. Nous nous sentions responsables de son succès.

En quoi votre approche est-elle innovante ?

L’innovation est au cœur de notre approche. Ayant un statut de coopérative, nous souhaitions être copropriétaire du parc éolien afin de pouvoir garantir à la fois un contrôle sur le projet et un rendement financier pour les participants. Cela n’avait jamais été fait de cette façon auparavant.

Nous avons acquis initialement une participation de 25%, qui a ensuite été portée à 50%. Le fait que la coopérative soit pleinement responsable de la communication vis-à-vis des communautés locales et des responsables politiques était également nouveau. Cela nous permet de contrôler notre image et, par là-même, le soutien au projet éolien.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre entreprise ?

Son impact est important puisque la Banque Triodos finance 90% de l’investissement.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activité ?

Ce projet fait de nous la troisième coopérative la plus importante (en termes de capacité de production) dans le secteur éolien aux Pays-Bas. Betuwewind est aussi une source d’inspiration pour d’autres coopératives énergétiques. L’industrie nous perçoit souvent comme un bon exemple de la manière dont les choses peuvent être faites différemment.

Nous avons, par ailleurs, joué un rôle actif dans l’élaboration de l’Accord néerlandais sur le Climat, qui prévoit que la moitié de la nouvelle production terrestre d’énergie renouvelable soit détenue par les communautés locales. Nos connaissances ont contribué à concrétiser cette ambition.

Quel a été l’impact de votre entreprise sur la collectivité ?

À partir de la deuxième année de production, Betuwewind réservera environ 700.000 euros par an pour soutenir la transition énergétique au niveau régional. Nous investirons notamment dans de nouveaux projets locaux de développement durable au sein de notre communauté.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

La Banque Triodos est en parfaite adéquation avec nous. En tant que banque durable, elle soutient en particulier des initiatives émanant de la base et qui sont menées par des personnes en connexion étroite avec les projets. Notre projet est, en outre, commercialement sain. Ses bénéfices reviennent à la collectivité, et non uniquement à une poignée d’actionnaires. Les coopérateurs reçoivent « seulement » un rendement correct sur leur investissement, ce qui s’inscrit aussi parfaitement dans la vision de la Banque Triodos.