2019 Arts et culture Guido Mensink, directeur de G.T. van der Bijl B.V. et fondateur de Gedachtegoed

Quel est le défi qui a inspiré votre projet ?

Le site du moulin à vent G.T. van der Bijl situé à l’ouest d’Amsterdam (Kostverlorenvaart) est le plus ancien au monde. Les bâtiments d’origine, avec le moulin à bois De Otter en son centre, sont demeurés intacts.

Amsterdam comptait autrefois 26 scieries et De Otter est la plus ancienne du type « paltrokmolen ». Sa construction date de 1631 et il s’agissait de la première scierie d’Amsterdam. Elle est aujourd’hui la dernière à subsister. Cela rend sa préservation d’autant plus importante et, comme l’ensemble du site, sa restauration sera à l’épreuve du temps. La société G.T. van der Bijl a acquis le site en 2019, ce qui a permis de lancer le chantier de restauration, d’entretien et de durabilité de cet élément important du patrimoine culturel amstellodamois.

En quoi votre approche est-elle innovante ?

Nous sommes passionnés par la création d’espaces intéressants, sains et durables, et nous utilisons pour ce faire le vécu du lieu. Nous le faisons de manière durable car un tel développement devra être perçu comme une valeur ajoutée pour le quartier au cours des décennies à venir.

Mais nous voulons également nous assurer que notre impact sur le monde qui nous entoure soit aussi faible que possible. Ainsi, lors de la rénovation du site G.T. van der Bijl, nous installerons des pompes à chaleur, utiliserons des matériaux circulaires pour l’isolation et viserons la plus petite empreinte écologique possible. Nous élaborons actuellement une feuille de route durable en partenariat avec nos meuniers, le bureau conseil Het Oversticht et De Groen Grachten, conseiller et responsable de la mise en œuvre de projets d’amélioration de la durabilité des bâtiments historiques. Ces experts nous aident à optimiser la durabilité du site en ce qui concerne, notamment, la production et la consommation d’énergie ou l’utilisation de matériaux.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre organisation ?

Le financement de la Banque Triodos nous a permis d’insuffler une nouvelle vie au site, l’objectif étant de le remettre dans son état originel, tout en le rendant durable et en veillant à ce que le moulin puisse fonctionner à nouveau de manière permanente. La Banque Triodos nous aide à créer un lieu à l’épreuve du temps où il sera toujours possible de découvrir le riche patrimoine culturel d’Amsterdam dans le futur. Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir relever ce défi en coopération avec une banque durable comme Triodos.

Quel a été l’impact de votre projet sur votre secteur ?

Nous espérons inspirer d’autres personnes en faisant la démonstration qu’il est possible de restaurer un site historique, et ce, de manière durable. Bien sûr, il s’agit d’un processus complexe et nous devrons encore relever un certain nombre de défis, mais nous croyons fermement pouvoir créer une valeur ajoutée et générer un impact positif.

Quel a été l’impact de votre projet sur la collectivité ?

Nous créons un impact positif en étant continuellement à la recherche de solutions innovantes qui facilitent un changement dans notre société. Nous pensons également que nous ne pouvons pas y parvenir seuls, raison pour laquelle nous collaborons avec des meuniers passionnés, des habitants du quartier et d’autres parties prenantes. Nous avons travaillé, ces dernières années, avec plusieurs meuniers engagés pour nous assurer, littéralement, qu’un vent nouveau souffle dans nos voiles.

Le site est en évolution permanente. Les meuniers ont accueilli les habitants du quartier et d’autres parties intéressées lors d’un marché de Noël très animé en 2018. Depuis avril 2019, le moulin est en activité de manière régulière et l’été dernier, nous l’avons entièrement rénové, avec une mise en peinture complète. Durant l’automne, pour la première fois depuis quinze ans, une poutre de bois entière a été sciée au moulin – une étape importante après tant années d’inactivité !

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

La Banque Triodos pense que l’argent peut changer le monde et investit dans plus de 5.000 projets à fort impact dans 45 pays du globe. Elle soutient celles et ceux qui veulent faire la différence et avoir un impact positif sur les gens et la société.

L’Âge d’Or a littéralement commencé ici, à Amsterdam, et notamment en ce lieu. Nous travaillons d’arrache-pied à la transition vers un Âge Vert, et sommes ravis que la Banque Triodos partage notre vision afin que nous puissions progresser ensemble vers cet objectif commun.

Photo : Jan-Jaap Hubeek